Montagnes de Lusace
Cesky Deutsch English Francais
  • Entrée
  • Carte
  •  
    C'est uniquement cette page qui est accessible en français.
    Les autres pages sont en tchèque ou en allemand.
     




    Plan du site
     
    Montagnes de Lusace
     

    Soyez les bienvenus dans les Montagnes de Lusace
    Montagnes de Lusace

    J'ai toujours eu beaucoup d'affection pour les Montagnes de Lusace. J'étais méfiant voir même ironique à leur égard. Que sont ces montagnes alors qu'elles n'atteignent pas l'altitude des Hauteurs tchèco-moraves. Mais j'ai compris aussitôt que ce sont de véritables montagnes. Les sommets des Montagnes de Lusace s'élévent largement au-dessus du paysage environnant. Les versants des collines les plus hautes sont couverts par des éboulements, des formations rocheuses saillissent à certains endroits de la forêt et certaines crêtes sont séparées par des vallées profondes. Et tout celà est enveloppé dans de belles forêts, souvent avec des hêtraies autochtones. Je ne connais pas un lieu plus beau que les Montagnes de Lusace en automne.

    (M. Sovadina, Jizerské a Luzické hory 6/97)

     

    Les Montagnes de Lusace (Luzické hory) sont des montagnes frontières qui se trouvent à mi-chemin entre les villes Decín et Liberec dans la Bohême du Nord (voir la carte). La petite partie de ces montagnes se trouvant sur le territoire d'Allemagne s'appelle Les montagnes de Zittau (Zittauer Gebirge).

    Géologie

    Les roches de grès qui se dressent sur la faille de Lusace près du village Horní Sedlo. Du point de vue géologique, les Montagnes de Lusace sont formées pour la plupart par des grès de crétacés supérieurs. Un magma très chaud a percé ces couches crétacées en tertiaire et il a donné des roches phonolitiques et basaltiques. Celles qui sont plus résistantes que les grès environnants ont été dénudées par l'érosion et ainsi le relief caractéristique des Montagnes de Lusace c'est formé. Ce sont des crêtes prolongées avec des collines coniques et avec des mamelons. Le crétacé est limité au Nord par la faille de Lusace et est remplacé par des granitoïdes lusaciens. Les granits plus âgés ont été passées sur des grès plus jeunes. Galerie Saint Jean Evangéliste près de Jiretín pod Jedlovou. Pendant ce mouvement des petits morceaux de calcaire jurassique ont été traînés à la surface jusqu'à Doubice. Dans le quaternaire l'érosion qui dominait et a crée de vastes champs d'éboulis sur les pentes des collines volcaniques. A l'Est des montagnes près du village de Jítrava, des graviers se sont maintenus. Ce sont des dépôts du glacier continental provenant du Nord. Dans le passé le minerai de fer, de qualité moyenne, a été exploité à petite échelle dans de nombreux lieux de ces montagnes. Des petits filons de sulfites de cuivre, de plomb et de zinc, avec des traces d'argent, ont été exploités dans les environs de Jiretín pod Jedlovou.

    Montagnes et hydrographie

    Luz (793m) le plus haut mont de Montagnes de Lusace. Bien que les Montagnes de Lusace ne sont pas très hautes, elles constituent une limite climatique importante. Cette limite sépare les plaines nordiques de l'intérieur de la Bohême. Le mont le plus haut c'est Luz (793m). Il est situé à la frontière avec l'Allemagne. Les autres sommets aussi importants sont: Jedlová (Mont de Sapin), Klíc (Clef), Hvozd (Forêt profonde), et Studenec (Mont Froid). Grâce aux précipitations abondantes, les Montagnes de Lusace sont riches en eau. Deux importantes sources proviennent de ces montagnes (Kamenice et Chribská Kamenice), ainsi que de nombreux affluents de la rivière Ploucnice (Sporka, Svitavka, Hermanický potok). Les pentes nordiques sont drainées par le ruisseau Luznicka. La ligne de crête sépare les bassins versants de la mer Baltique et de la mer Arctique.

    Forêts

    Les forêts des versants de Studenec (Mont Froid) et des collines environnantes.Les forêts couvrent plus de la moitié des Montagnes de Lusace. Jusqu'à la colonisation intense au 13 et 14 siècles, les montagnes de Lusace ont été couvertes par une forêt profonde, avec le hêtre prédominant s'associant souvent avec le sapin. A l'époque du grand épanouissement de la verrerie au 15 siècle les forêt larges ont été liquidées et remplacées par des monocultures d'épicéas ou de sapins. Les restes de l'hêtraie ont été conservés seulement dans des petits îlots à des lieux éloignés ou aux sommets des montagnes. Actuellement on peut y trouver en plus des épicéas et des pins, le hêtre, le sycomore, l'érable plane, le frêne et parfois le tilleul ou l'orme. Sur quelques endroits, poussent le chêne rouvre, le chêne pédonculé ainsi que l'aune au bord des ruisseaux. Dans les années 80 les forêts ont été fortement dégradées par les exhalaisons industriels. Bien que la propreté de l'atmosphère soit améliorée dans ces dernières années, les forêts des hautes parties des montagnes sont toujours menacées et résistent difficilement aux insectes nuisibles et aux conditions météorologiques défavorables. Le mauvais état des forêts est visible surtout sur les collines dans les environs du mont Jedlová.

    Flore

    Orchidée mascula sous le mont Lipnický vrch. De nombreuses espèces végétales sont présentes dans Les Montagnes de Lusace et elles appartiennent aux espèces menacées chez nous. Ce sont les hêtraies fleuries qui sont très intéressantes du point de vue botanique. Dans leurs sous-bois on trouve l'actée, les dentaires, l'asperulle odorante, la mercuriale, le lis martagon ou la lunaire. Souvent on peut aussi y voir le daphné. Au printemps apparaissent la primevère, la nivéole, la valériane dioique et officinale, le trèfle d'eau, la pédiculaire des marais, le jonc et les laîches diverses. La digitale pourprée. Dans quelques endroits sont conservés des prairies d'orchidée avec Dactylorhiza majalis et D. longebracteata, Listera ovata, Platanthera bifolia, Orchis mascula et Epipactis palustris. La digitale pourprée, provenant de l'ouest est abondante dans les clairières. La présence des épaves glaciales et aussi intéressante, par exemple Aster alpinus et Woodsia ilvensis. Le lédon des marais et le droséra apparaissent sporadiquement.

    Faune

    Dans la faune des Montagnes de Lusace dominent des espèces courantes comme les hardes de cerfs et de chevreuils. Des bêtes noires comme les mouflons sont aussi fréquentes dans ces montagnes. Au début du XXe siècle, des chamois importés des Alpes s'acclimatent très bien dans les Montagnes de Lusace aux environs de Jetrichovice près de Decín. A cause de la moyenne altitude de ces montagnes, la faune montagneuse est assez pauvre. Elle est représentée par le casse-noix, la chevêchette naine, la salamandre, le lézard vivipare et la musaraigne alpine. On peut trouver dans les ruisseaux des truites, des écrevisses, des tritons et différentes espèces de grenouilles. Les représentants des rapaces sont: la petite buse et rarement le grand duc. Ces dernières années, des corbeaux, des râles et la cigogne noire ont aussi été observées. Différents espèces de chauve-souris hivernent dans les vieilles galeries.

    Protection de la nature

    Le tapis de la lunaire en fleur près de Líska. Depuis l'année 1976, les Montagnes de Lusace sont classées comme secteurs protégés avec une douzaine de petites réserves de grande valeur. Les associations forestières naturelles sont protégées dans les réserves Jezevcí vrch (Mont de Blaireau), Studený vrch, Klíc (Clef) et Vápenka (la réserve située dans le calcaire jurassique près du village Doubice). Les réserves Marschnerova louka (Prairie de Marschner) et Louka u Brodských (Prairie de Brodský) créées il y a peu de temps sont caractérisées par la présence fréquente des plantes orchidées, mais on peut y trouver aussi des autres espèces menacées. Les réserves sont aussi un éminemment large sous-bois de la lunaire près de Líska (Noisetier) et la localité abondante de safran à Kytlice. On peut trouver des plantes intéressantes à Pustý zámek ou à Zlatý vrch. Le plus vieille if de Krompach. Ces localités sont surtout connues par leur belle démonstration de la séparation en forme de colonne des roches volcaniques. Les curiosités géologiques sont les grès Bílé kameny (Pierres blanches) ou Ledová jeskyne (Grotte de Glace) sur Suchý vrch. Trois localités: Velký rybník (Grand étang) - une réserve ornithologique unique près de Rybniste, et deux monuments géologiques intéressants Panská skála (Roche Seigneuriale) et Dutý kámen (Pierre Creuse). Aussi quelques arbres protégés se trouvent sur le territoire de Montagnes de Lusace, les plus connus sont les ifs de Krompach. Le sentier instructif installé près du village Jítrava suit des lignes morphologiques remarquables de la faille de Lusace.

    Curiosité

    Moulin avec l' enchevêtrure et le chevalet dans la Vallée d'Antoine. L'architecture populaire est un élément caractéristique des Montagnes de Lusace. Le type d' architecture autochtone est la maison avec le chevalet et avec de petites fenêtres partagées, le toit en forme de selle et l'enchevêtrure se trouvante seulement à l'étage. Le pignon des maisons est souvent incrusté d'ardoises multicolores. Sur ces montagnes, on trouve aussi quelques ruines de châteaux forts dont le plus connu est Tolstejn. Un tour de belle vue a été construit dans les ruines du château de Kamenice. Seulement quelques ruines de maçonneries restent des châteaux Milstejn, Fredevald et Starý Falkenburk. Notre attention pourrait être retenue par quelques formations rocheuses (Bílé kameny, Pustý zámek, Zlatý vrch, Dutý kámen et Panská skála - bien connu comme "Orgue") ou Ledová jeskyne (Grotte de glace) près de Nadeje. A partir de nombreux sommets (Klíc, Luz, Hvozd et Jedlová) on peut admirer des vues splendides et vastes. Dans des villages comme Jablonné v Podjestedí et Ceská Kamenice qui sont au pied de ces montagnes, nous trouvons des monuments intéressants. Citons par exemple le cas de Jablonné v Podjestedí avec l'église baroque Saint Vincent de J.L.Hildebrant et le château Lemberk qui ne se trouve pas loin. Jiretín pod Jedlovou qui est un village minier, avec Krízová hora (Mont de Croix) et le village Chribská (où se trouve la plus vieille verrerie en fonctionnement en Europe), sont aussi des villages très intéressants.

    Touristique

    Belvédère avec l'auberge sur le sommet de mont Jedlová. Il y a plus de cent ans que de nombreuses associations touristiques rendent ces montagnes accessibles aux touristes. Leurs membres ont construit dans les montagnes de nombreux sentiers, voie d'accès et belvédères, mais ils élèvent aussi quelques tours et les auberges en montagne. Malheureusement, après 1945, la plupart des refuges ont été brûlés ou ruinés. Dans les dernières années, la situation commence à s'améliorer et les Montagnes de Lusace deviennent un paysage pittoresque grâce à ses habitants locaux. Dans les villages, le nombre de maisons reconstruites augment. Des petites chapelles et des croix ruinées dans le passé réapparaissent. La tour en pierre sur le mont Jedlová a été reconstruite et rendue de nouveau accessible, puis ce fut le cas de l'auberge voisine deux ans plus tard. En 1998, la tour en bois dans les ruines de château fort de Kamenice a été reconstruite. Au dernier moment, on a réussi à sauver de la destruction la tour en fer unique sur le mont Studenec. Les Montagnes de Lusace restent toujours un territoire relativement conservé, avec de nombreuses possibilités de délassement, de tourisme, et de ski.

     
    Petite galerie des curiosités des Montagnes de Lusace
    Tolstejn
    Tolstejn
    Kamenický hrad
    Kamenický hrad
    Milstejn
    Milstejn
    Bílé kameny
    Bílé kameny
    Pustý zámek
    Pustý zámek
    Zlatý vrch
    Zlatý vrch
    Dutý kámen
    Dutý kámen
    Panská skála
    Panská skála
    Ledová jeskyne
    Ledová jeskyne
    Jablonné v Podjestedí
    Jablonné v Podj.
    Lemberk
    Lemberk
    Ceská Kamenice
    Ceská Kamenice
    Krízová hora
    Krízová hora
    Chribská
    Chribská
    Studenec
    Studenec
    Nadeje
    Nadeje
    Klíc
    Klíc
    Studenec
    Studenec
     

     


    Les pages des Montagnes de Lusace se trouvent à l'adresse: http://www.luzicke-hory.cz/lhfr.html
    Copyright (c) Jirí Kühn, 1997-2013.   Traduit par: Mgr. Stepánka Kvapilová,   Corrigé par: Dr. Ibn Toumert Lançar